FR |  DE

« Exprimer mes sentiments, ce n’est pas mon fort. Ainsi, lorsque qu’il y a des tensions avec ma femme j’ai envie de fuir ce moment désagréable. Je ne m’exprime pas comme je le voudrais, me renferme et je me sens harcelé. La thérapie de couple m’aide à clarifier mes pensées et à les partager avec ma femme. Nous communiquons mieux car nous nous écoutons en respectant nos différences. Surtout je découvre que les mésententes ne sont pas dramatiques et menaçantes pour notre relation».
Homme, 43 ans

« Christelle n’osait pas se montrer en ma compagnie, je me sentais rejetée. Au SIPE, nous avons pu en parler, faire le bilan de notre couple et constater… qu’il était trop tard ».
Femme, 34 ans

« Depuis que j’ai augmenté mon taux d’activité, nous nous disputons sans cesse autour des tâches et de l’organisation quotidiennes. Depuis que nous consultons une conseillère conjugale, nous prenons ce temps pour nous deux, sans les enfants. Nous confrontons nos valeurs, nos modèles familiaux et nos visions du monde, les rôles de chacun au sein de notre couple. On comprend mieux ce qui est en jeu dans nos conflits. On retrouve une ambiance plus sereine dans le couple et dans la famille».
Femme, 35 ans

« Depuis des mois les disputes éclataient de plus en plus souvent sur des sujets insignifiants selon moi. Le SIPE nous a aidés à clarifier la dynamique qui s’installait entre nous ».
Homme, 31 ans

« Lorsque Fabio m’a lancé son souhait de séparation : le choc ! 15 ans de vie commune, 2 enfants… Au SIPE, on s’est donné le temps de réfléchir et de comprendre ce qui nous arrivait. »
Femme, 45 ans

« Nous sommes venus au centre SIPE sur les recommandations de l’APEA. Ma femme et moi-même avons des difficultés à faire face et à gérer nos conflits. Il en ressort beaucoup de violence verbale avec insultes et parfois aussi de la violence physique. Des voisins ont appelé la police durant l’une de ces disputes. Nous souhaitons apprendre à changer ce mode de communication et trouver d’autres stratégies lorsque nous sommes en désaccords. Les entretiens au SIPE nous permettent de prendre conscience de l’impact de nos conflits sur nos enfants et de pouvoir dialoguer dans un cadre sécurisant et sans jugement. Nous apprenons à mieux comprendre nos besoins respectifs et à les respecter. C’est un long chemin à parcourir mais cela en vaut vraiment la peine. »
Homme, 41 ans

« Nos disputes dégénèrent de plus en plus et pour éviter les coups je pars. Ce qui ne résout rien puisque ma compagne reste sur le moment seule avec nos jeunes enfants. Nous ne voulons pas nous séparer car nous avons tout pour bien faire. Par contre, nous avons vraiment besoin d’aide… En rencontrant une conseillère conjugale, nous portons un regard sur notre fonctionnement personnel, de couple et de famille. On élargit aussi la compréhension de nos réactions violentes : insultes, cris et parfois coups en contextualisant. On a chacun vécu des évènements difficiles et différents dans notre enfance. En parler, nous aide beaucoup, on se sent moins coupables et on a envie d’aller tous mieux. »
Couple, 33 ans et 35 ans

Combien de temps faut-il envisager pour améliorer nos difficultés ou pour trouver des solutions ?

Il est difficile de savoir à l’avance le nombre de consultations à prévoir. Tout dépend de votre demande de couple : s’agit-il d’informations liées à la séparation (une séance), d’apaiser une situation conflictuelle et d’aller ainsi de l’avant car un dialogue sera à nouveau engagé (entre 3 et 5 séances). Il est aussi possible de prolonger un suivi si le couple le souhaite. C’est à vous d’en décider avec la thérapeute de couple.

J’envisage de me séparer, quelles démarches puis-je entreprendre au SIPE ?

Si le désir de séparation n’est pas encore certain alors l’espace de la consultation peut vous permettre d’y réfléchir en couple ou séparément avant de faire un choix. En revanche, si le choix d’une séparation est clair, la conseillère conjugale peut vous orienter et répondre à vos questions concrètes (démarches, avocat, médiation familiale). Cependant, à  la consultation de couple, nous n’entrons pas dans les démarches juridiques. Nous ne faisons pas de convention de séparation homologuée par le juge.

La consultation de couple ne s’adresse-t-elle qu’aux couples «mal en point»?

La plupart des couples viennent à la consultation dans une situation de crise ou lorsque les tensions sont bien installées et la séparation évoquée comme solution. Mais il est préférable de  venir consulter plus vite, lorsque l’on éprouve des difficultés dans la communication ou lorsque l’on peine à s’accorder avec les différences de l’autre.

Notre couple va mal depuis des mois. Est-ce que le fait de consulter va sauver notre relation ?

Consulter offre un espace pour renouer un dialogue avec l’aide d’un-e professionnel-le, autour des difficultés relationnelles, des attentes respectives, etc. Si le désir commun est de « sauver » votre couple alors consulter permet de réfléchir aux «empêchements » à être bien ensemble, à voir si le couple parvient à restaurer le lien et à dépasser la crise.

Soutenez-vous toutes les configurations de couple ?

Oui, la consultation s’adresse à tous les couples, notamment quelle que soit l’orientation sexuelle.

Nos centres
Monthey

Av. du Théâtre 4
024 471 00 13

Martigny

Av. de la Gare 38
027 722 66 80

Sion

Rue de l'Industrie 10
027 323 46 48

Sierre

Place de la Gare 10
027 455 58 18

Brig

Matzenweg 2
027 923 93 13

Fédération

Rue de l'Industrie 10
027 327 28 47